Contrat de Vassalité

Aller en bas

Contrat de Vassalité

Message  Dotch le Dim 31 Déc - 20:06

EN COURS D'ETUDE PAR LA NOBLESSE CHAMPAGNOISE

La vassalité est la situation de dépendance d’un homme/femme libre (vassal) envers son seigneur par la cérémonie de l’hommage. La cérémonie a lieu en général au château seigneurial du futur suzerain. Elle officialise publiquement l'entrée en vassalité d'un homme/femme libre.
L'hommage contracté par cette cérémonie est dit « simple ». A la différence de l’hommage lige, il n'est pas donc exclusif.


Des obligations réciproques

    La fonction primordiale du lien vassalique n'est pas d'obtenir des prestations du vassal, mais d’obtenir une garantie de paix et de sécurité. Il est cependant évident que ces hommes ne sont pas égaux : le seigneur a davantage de pouvoir que le vassal. La puissance du seigneur doit beaucoup au nombre, à la loyauté et la puissance de ses vassaux, d’où la réciprocité.


Des devoirs du vassal envers son seigneur
    Les devoirs du vassal envers son seigneur sont :

    • la fidélté (obsequium), le vassal ne doit pas nuire à son seigneur, à sa famille et à ses biens.

    • l’aide et le service armé (auxilium), le vassal doit venir avec ses armes pour son seigneur lorsque celui-ci est attaqué ou attaque, assurer la garde du château et de l'escorte de son seigneur. Le service militaire (ost) est limité à 40 jours. Mais le vassal reste évidemment aux côtés de son seigneur si le conflit dépasse cette durée et sera alors dédommagé en argent.
      Le vassal doit aussi assurer une aide financière (argent ou cadeaux) aux 4 cas :

      • Mariage de la fille aînée de son seigneur,
      • Adoubement, Anoblissement du fils aîné de son seigneur,
      • Départ en croisade de son seigneur,
      • Emprisonnement et demande d’une rançon pour son seigneur.


    • le conseil (consilium), le vassal est astreint à fournir conseils à la demande de son seigneur, participer aux assemblées féodales, aux cours de justice du seigneur ainsi qu'aux fêtes liturgiques.


Des devoirs du seigneur envers son vassal
    Les devoirs du seigneur envers son vassal sont :
    • la protection, le seigneur doit protéger son vassal contre ses ennemis

    • justice, le seigneur doit rendre la bonne justice envers son vassal.

    • subsistance, le seigneur doit assurer la subsistance, assurer un certain genre de vie et armer son vassal par l’octroi d’un fief, à lui et à sa descendance.


De la nature du fief
    Le fief sera considéré comme une

    • Propriété éminente, Le seigneur suzerain exerce la propriété éminente sur les terres concédées à son vassal (qu'il soit seigneur ou roturier).
    • Propriété utile, Le vassal exerce alors la propriété utile sur les terres concédées, c’est à dire le droit d’exploiter le fief pour son propre compte.


De la cérémonie d’entrée en vassalité
    L'hommage est une cérémonie publique qui se déroule en général au château du seigneur, devant témoins. Par cette cérémonie, le vassal devient l’homme/femme d’un seigneur.. Elle se déroule en plusieurs étapes :

    • L'hommage : à genoux en face de son seigneur, tête nue, le vassal tend ses mains jointes vers son supérieur. Le seigneur ferme ses mains dans celles de son vassal. Le vassal proclame sa volonté de servir son seigneur. Il devient son « homme/femme », il fait don de sa personne.
    • Le baiser de paix : baiser sur la bouche, symbole d’égalité entre guerriers et chrétiens.
    • La foi ou la fidélité : serment prêté sur les reliques ou sur un objet saint pour rendre le pacte sacré. L’Église étant le garant de la bonne foi des deux contractants.
    • L’investiture du fief : moment de la cérémonie où le seigneur remet à son vassal un objet symbolisant le fief (motte de terre, anneau, verge, étendard…).
    • L’aveu :document écrit signé par le seigneur, son vassal, l’héraut de la Marche de Champagne et les témoins de la cérémonie.

La commise du fief :
    Le fief concédé peut être confisqué à titre provisoire ou définitif après accord/constat du héraut de la marche de Champagne et ce pour plusieurs causes :
    • Mort d’un des deux contractants : L’hommage, contrat de vassalité, est un lien personnel entre deux hommes/femmes. Il n’est donc pas héréditaire. Il s’éteint à la mort du vassal ou du suzerain et à la transmission du fief principal mais peut être renouvelé avec son (ou ses ou un de ses) héritier(s).
    • Rupture du contrat de vassalité par un des deux contractants : Est félon celui qui rompt le contrat de vassalité, qu'il soit seigneur ou vassal. Les terres concédées sont alors confisquées au vassal félon. Le seigneur félon, devra s’acquitter d’une réparation envers son vassal lésé.
    • Demande d’un des deux contractants : Demande de rupture du lien de vassalité motivée par des preuves recevables.


    En cas de désaccord sur la commise du fief par son seigneur, le vassal a la possibilité de s’en remettre au Duc de Champagne afin de casser la commise et demander réparation et reconstitution du lien avec son seigneur suzerain.

_________________
avatar
Dotch
Duchesse de Saint Florentin

Nombre de messages : 840
Localisation : Saint Florentin
Date d'inscription : 16/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://apperault-cassel.forum2jeux.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum